banniere AIMM
 Ile de France - Picardie - Haute Normandie - Nord Pas De Calais

 

 

   Responsable
Voir la fiche
ALBERT Benoît

 



Les réunions "libre-service"

Les réunions "libre-service" continuent en 2014.

La périodicité reste la même : tous les premiers mardis des mois pairs, sauf août.

La prochaine aura lieu le mardi 3 juin 2014 à partir de 18h30.

Lieu du rendez-vous :

Café Les Fontaines

Porte de Saint-Cloud, (angle avenue de Versailles)

75016 Paris


Lire la suite ...


 

 

 

 

Les lauréats des Marius Lavet, Ingénieur et Inventeur et Prix Norbert Ségard du Jeune Ingénieur Créateur. 

 

 

Lundi 21 janvier dernier, Xavier Fontanet, ancien Président d’Es-silor, a remis le Prix Marius Lavet de l’Ingénieur Inventeur dans les salons des Arts & Métiers à deux lauréats ex-aequo : Bruno Maisonnier, fondateur d’Aldebaran Robotics, qui a mis au point Nao, robot humanoïde domestique, et Bernard Didier qui avec Morpho System, a développé un système d’identification digitale puis biométrique (identification de l’iris, reconnaissance faciale) mondialement utilisé. René Chelle était également nominé pour ses remarquables innovations dans l’utilisation des polymères actifs. Cette soirée a également été l’occasion de remettre le prix Norbert Ségard du Jeune Ingénieur Créateur à trois lauréats ex-aequo : Elise Demange a créé dans le do-maine médical la start up Celenys pour la conception de pro-duits innovants pour cultiver les cellules en 3D. Cyril Clopet a eu de son côté, l’idée de concevoir un variateur de vitesse méca-nique et il développe actuellement son projet avec ses deux associés au sein de Variapower. Le troisième lauréat, Nicolas Volle, s’est inspiré des Mayas pour lancer PIGM’Azur avec comme objectif la production de pigments hybrides inorganiques-organiques, naturels, non toxiques et stables. Originaires de secteurs très différents, avec des parcours parfois atypiques, du médical à la chimie, de la mécanique à la robotique, ces ingénieurs et ces scientifiques témoignent de l’excellence française. Par leurs travaux de recherche, par la création de leurs propres entreprises, ils ont démontré leur volonté d’innover et de créer. Dans le contexte d’aujourd’hui, il est à la fois rassu-rant et souhaitable de mettre à l’honneur ces talents, bien plus nombreux qu’on ne croît et souvent reconnus à l’étranger, avec l’ouverture ou la confirmation de perspectives à l’international.

Voir les photos de la cérémonie rendez vous sur le site : http://www.mariuslavet.org/

article issu du Flash-info de IESF - Avril 2013.

 

Prix_inge



   Communication de René Plouin µ71

Chers Chronos,

 

Retraité depuis 2 ans maintenant, je fais du bénévolat social comme administrateur d’un ESAT ( ex CAT) à paris où l’une de mes filles travaille depuis 5 ans.

 

Notre ESAT offre différentes prestations au entreprises dont deux pour lesquelles je vous interpelle aujourd’hui, l’une  est en plein développement et au cœur des préoccupations de la planète, et l’autre directement liée à la mécanique qui nous est si chère ,

 

Il s’agit d’abord de la collecte pour recyclage pas papiers de bureau ( à ce jour 80% des papiers de bureau usagés sont incinérés au lieu d’être recyclés – un gâchis énorme)

 

Dans cette activité, notre valeur ajoutée est double :

 

- elle est d’abord morale puisque nous nous engageons à faire recycler l’ensemble des papiers que nous collectons par un papetier français dans son usine située dans l’aisne ( ARJO Wiggins)  - A ce jour 80% du papier collecté part en chine pour faire du papier neuf qui revient chez nous … bilan carbone impressionnant !!

 

- elle est ensuite sociale puisque la collecte et le tri des papiers sont réalisés par des personnes, comme ma fille, qui sont en situation de handicap / réinsertion.

 

Nous avons aussi les équipements modernes pour garantir une destruction confidentielle pour les documents sensibles (voir la loi  informatique et libertés…)

 

Dans le seconde activité, plus classique depuis de nombreuses années pour les établissements de notre type,, les travaux de petite mécanique / montage ont beaucoup diminués (encore  merci la Chine) et nous recherchons aussi des travaux de ce genre.

 

Mon message est simple et vous pouvez m’ aider sans gros efforts :


Que l’entreprise dans laquelle vous travaillez soit ou non déjà sensibilisée à ces aspects de démarche sociale et écologique (  Loi handicap, RSE etc ….), je vous demande simplement de m’aider à rencontrer les personnes responsables dans votre organisation, ( soit le responsable DD développement durable, gestion des déchets, mission handicap, etc …)  afin de les convaincre des nombreux avantages qu’il peuvent obtenir en travaillant avec nous ( Réduction de la taxe AGEFIPH en particulier ).

 

Je vous remercie à l’avance de votre aide et je reste à votre disposition pour de plus amples informations.   Merci les chronos  et bonne année à tous


Vous pouvez me joindre au 06.61.01.99.81  ou  rene.

 

Pièce jointe :

flyer ESAT Montgallet
(382 Ko)

Janvier 2013



   Communication de Dominique DUQUET µ93

Je me permets aujourd'hui de vous contacter afin de vous parler de la structure dans laquelle je travaille actuellement.

 

Pour faire court : Après 13 ans d'une carrière d'ingénieur effectuée essentiellement comme consultant en technologie et essentiellement dans l'industrie automobile j'ai décidé en 2007 de changer complètement de cap et de m'engager dans le Mouvement ATD Quart Monde comme volontaire permanent (engagement sur la durée, sur des missions en France et à l'étranger, dimension communautaire et sans notion de carrière. Pour en savoir plus : http://www.atd-quartmonde.org/Le-Volontariat-ATD-Quart-Monde-Un.html> )

 

En 2009 j'ai été missionné dans une entreprise solidaire, projet pilote d'ATD Quart Monde, TAE (Travailler et Apprendre Ensemble) dont j'assure la co-direction depuis trois ans. Cette entreprise a pour but de repenser l'entreprise avec et pour les personnes qui connaissent de grande difficultés à intégrer durablement l'emploi. Je vous invite à visiter notre site internet (http://www.ecosolidaire.org ) pour mieux savoir de quoi il en retourne, car c'est une philosophie différente de celle de l'insertion classique.

 

La principale activité de notre structure est la rénovation de matériel informatique (ordinateurs et écrans essentiellement) nous récupérons du matériel venant d'entreprises (du matériel de réforme 3 ou 4 ans d'age). C'est une opportunité pour ces entreprises de participer à un projet social et solidaire, qui s'inscrit complètement dans une politique de développement durable. 

Nous sommes actuellement à la recherche de partenaires fournisseurs c'est pourquoi nous démarchons les entreprises pour leur proposer de nous céder leur matériel en fin d'utilisation.

Parmi les anciens de l'ENSMM, beaucoup travaillent en entreprise et peuvent être en relation avec le responsable RSE ou le responsable informatique. Nous pensons qu'ils pourraient, s'ils y trouvent un intérêt, relayer notre sollicitation auprès de ces personnes. Je joins pour cela une petite fiche.

 

De mon coté il est tout a fait envisageable de me déplacer pour présenter la structure et le projet, à l'ENSMM pourquoi pas ou dans une des soirées régionale IdF de l'AIMM. En vous remerciant par avance de votre réponse.

 

Bien cordialement.

 

Dominique Duquet. 

Co-Directeur.

Janvier 2013.  



   Les photos de l'AG du samedi 6 novembre 2010 à Paris !

Bonjour tout le monde, C'est par là : http://picasaweb.google.com/Oswald.50.25/AGAIMM2010?authkey=Gv1sRgCIjkxLzuj_nTiwE#
  



   Visite de cadrans solaires de Paris

Visite de cadrans solaires de Paris 

Après l'exposé technique sur les cadrans solaires,  lors de la réunion du 5 juin, une sortie dans Paris était prévue pour illustrer le propos par des exemples de réalisation. Il était convenu que cette sortie aurait lieu un jour, un beau jour, un jour de beau temps   (date indéfinissable).

 Quelques semaines de patience passées, nous avons pu, le 14 juillet, sous un  ciel splendide, mener notre visite. Durant  deux bonnes heures nous avons zigzagué à travers le quartier du Marais.

 Au fil de ce circuit nous avons observé 16 cadrans solaires verticaux, du plus simple au plus largement orné de sculptures allégoriques, parmi lesquels:
1 cadran méridional
2 méridiennes dont une avec courbe de temps moyen
2 cadrans fortement déclinant (130° ouest et  75° est).

 

 

 

 

 



De tous ces cadrans, réalisés aux 16ième, 18ième et 20ième siècles, 11 sont opérationnels. Pour les autres le style est absent, l'un est purement décoratif, un autre est en outre en position de stockage hors de son installation d'origine.

Ce parcours au cœur de Paris riche en bâtiments historiques de tous genres nous a permis d'effleurer d'autres points d'intérêt du quartier qui peuvent être autant de buts de  visite: muraille de Philippe Auguste, hôtel de Sully, place des Vosges, musée Carnavalet, hôtel Salé (musée Picasso), hôtels de Rohan et Soubise (archives nationales), hôtel Guénégaud (musée de la chasse), cloître des Billettes, hôtel de Sens, hôtel de Lamoignon pour les principaux.

Les photographies sont de Claude Receveur.

JNJ  7-10-2007     





   Réunion "libre-service" du 5 juin 2007

Compte-rendu de la réunion du 5 juin 2007
 
Participants :  Jean-Yves Le Chartier µ67, Oswald Declomesnil µ98,  Jean-Noël Juteau µ71, Luc Lemarchand µ81, Claude Receveur µ82.
                                    _______________________

Bonjour à tous,

La réunion fut dignement menée par JN. Juteau pour la partie technique sur les cadrans solaires avec une bonne leçon de géométrie.

Les définitions du temps ont été rappelées :
- Temps solaire (TS) : le temps solaire apparent est basé sur le jour solaire apparent, qui est la durée entre deux retours successifs du Soleil au méridien local. Cette durée change tout au long de l'année pour deux raisons : l'inclinaison de l'axe de la Terre par rapport au plan de l'écliptique et de l'excentricité de l'orbite de la Terre.
- Equation du temps (E) : la différence entre le temps solaire apparent et le temps solaire moyen est appelée l'équation du temps. Sur Terre, elle atteint 17 minutes en moins ou 14 minutes en plus.
- Temps moyen (TM) = TS + E . Sa durée vaut 24 heures tout au long de l'année.
- Temps universel (TU, ou en anglais UT) = TM + E + L (longitude) est une mesure du temps basée sur la rotation de la Terre. Il s'agit de la prolongation moderne du Temps moyen de Greenwich (GMT), qui était le temps solaire moyen au méridien de Greenwich. GMT a été remplacé dans les faits par UTC et UT1, deux incarnations du temps universel, depuis 1972.
- Temps standard : temps unique dans une tranche du globe, le fuseau horaire.
- Temps légal = TS +E + L + (1 ou 2 heures) : l'heure de la montre en fonction de la période légale "hiver" ou "été".
Fort de tous ces rappels, le développement des cadrans solaires a été abordé selon les cadrans horizontaux, verticaux,  déclinant orientaux et occidentaux, et differents type d' heure vraie :12 heures, heure babylonique : Demi-durée du jour ( jour compté du lever au coucher), heure italique  : 24 – demi-durée du jour ( jour compté du lever au coucher), heure italienne  : (24 +durée du crépuscule civil) – Demi-durée du jour ( jour compté du lever au coucher).
Grâce à cette connaissance, notre petite équipe continuera l'exposé prochainement sur le terrain.

 Cadran solaire de l'école Boileau Paris XIV, réalisé par JN Juteau et les enfants de l'école en 1997. Il est homologué par la SAF.


J'ai quant à moi, évoqué la situation de l'association et ses difficultés, la baisse des adhérents et des cotisations, l'absence de remplaçant, même si l'on peut compter ponctuellement sur JN. Juteau (relation avec le CNISF), JY. Le Chartier (réseau Lesseps), et Adrien Lebrun (relations avec les élèves). Il manquera un point de coordination et d'entrée vers le réseau des anciens de Polyméca. 
Pour finir, je souhaite remercier tous ceux que j'ai cotoyés au cours de ces dernières années et qui m'ont aidé. L'association sera ce que vous en ferez.

CR  17-6-2007



   Réunion "libre-service" du 3 avril 2007

Compte-rendu de la réunion du 3 avril 2007
Participants :  Jean-Yves Le Chartier 67, Jean-Sébastien Beauprez 2006, Christian Poyet 75, Oswald Declomesnil 98, Fabien Arnould 96, Lotfi Housni 96, Evelyne Hervé 80,  Jean-Noël Juteau.
Excusé :    Claude Receveur.
                                    ________________________
CNISF
-         Le prochain salon des ingénieurs se tiendra le 7 juin à Paris, Porte de Versailles (bâtiment 4) et devrait rassembler une centaine d'entreprises.
Les candidats devront s'inscrire en ligne via le site du CNISF à partir du 23 avril et jusqu'au 13 mai. Une invitation sera diffusée aux ingénieurs quelques jours avant.
Accès libre pour les visiteurs sans pré-inscription à partir de 15 h.

La conférence table ronde (durée ~1 h) aura pour sujet les pôles de compétitivité, avec quelques intervenants membres d'un ou deux de ces pôles.

Les représentants d'associations d'ingénieurs seront présents dans le stand du CNISF, notamment ceux de l'AIMM, passez les voir 

-     L'enquête annuelle vient de se terminer. Félicitation aux  464 chronos qui ont répondu. Cette bonne participation est un gage de qualité pour les résultats qui seront extraits de toutes les données validées.

 Vie de l’association et de l'école

-         Le bulletin "News" n° 29 est sur le point de paraître et sera diffusé vraisemblablement à partir du 15 avril.<

-         Pour ceux qui prospectent, nous signalons un prochain salon: "un jour pour le recrutement",  organisé par GIF (Groupement de l'Intérim Français) à la cité des sciences, porte de La Villette, le 26 avril de 10 h à 18 h 30.
Dans des secteurs variés, 50 entreprises proposent des emplois dont des postes d'ingénieur.

-         Lors de la prochaine réunion AIMM de Paris le 5 juin,  J.-N. Juteau fera  un exposé sur les cadrans solaires. Cette présentation pourra être suivie quelques jours après d'une promenade visite de cadrans parisiens.

-         Lotfi Housni nous a présenté la démarche de reprise d'entreprise
·          marché des transmissions
·          décision de reprise
·          recherche, prospection investisseurs
·          audit de l'entité choisie
·          financement
en illustrant son propos de sa récente expérience (reprise depuis 6 mois) avec ID Concept, société de 15 personnes, qui réalise des études de machines à façon, outillages, bancs d'essais, et en pilote la réalisation sous-traitée.

JNJ  10-4-2007



   Réunion "libre-service" du 6 février 2007

Vous les connaissez, ils y étaient !
Mme Eveline Hervé µ80, JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82,  JY Le Chartier µ67,  Fabien Arnould µ96,  Lotfi Housni µ96, Michel Gaulier µ62, Fanny Bouilhac µ06, Hervé Camiade µ06, Oswald Declomesnil µ98.

Les principaux sujets abordés furent : Bugdet de la section régionale, Salon Polyméca (voir ci-dessous) et contact avec le GIF, Salon des ingénieurs de décembre 2005 (81 Chronos Meu-Meuh inscrits), Percée du vin jaune à Salins avec un digne représentant de la section IDF (à découvrir sur la photo), emploi des jeunes, remplacement de Claude Receveur.

L'événement de la soirée fut la présentation de Fabien Arnould avec son intervention sur les solutions électromécaniques du contrôle de mouvement dans toute sa dimension : passionnante et abordable à l'ensemble des participants, basée sur son expérience acquise dans l'industrie ces dix dernières années.

Dîner  dans la bonne humeur au toujours surprenant restaurant  "Chateaubriand".

Claude Receveur µ82



   Forum Polyméca du 17/1/2007

La section régionale Ile de France a dignement représenté la communauté "Chrono Meu-Meuh", au Forum Polyméca qui s'est tenu au parc floral à Paris. Ce forum, organisé par les étudiants de Sup'méca, regroupait une trentaine d'entreprises qui souhaitaient prendre contact avec les élèves-ingénieurs des 4 écoles.
Toutefois, celui-ci se tenait en pleine semaine de partiels des étudiants de l'ENSMM ne permettant pas de donner le tremplin attendu par ce genre d'événement. En effet , seuls 20 courageux étudiants avaient fait le déplacement de Besançon.
L'honneur était sauf par la qualité de la représentation que l'association a montrée à cette occasion avec A. Rémond, JN Juteau, JY Le Chartier, M. Monari, C. Cherreau et J. Kubryk.
On vous fera connaître la suite donnée, ultérieurement, par les contacts créés à cette occasion.

Claude Receveur µ82



   Salon des ingénieurs des 12 et13 décembre 2006

Organisé par l'APEC et le CNISF, le salon des ingénieurs donne une occasion supplémentaire à l'association de faire connaître son action et d'apporter un support aux adhérents (notamment à travers l'action sur l'emploi), en faisant bénéficier les participants de l'expérience des représentant de l'association.

  Village des associations :
- Meilleur accueil que lors des derniers salons (superficie augmentée, table et chaises permettant de recevoir les visiteurs, chevalets de signalement des associations,présentoir pour la documentation, fourniture de bips, permanence du CNISF / représentants par association à la banque d'accueil du village)

 Représentants de l'AIMM :
- Claude Receveur le 12/12/06
- JN Juteau et JY Le Chartier le 13/12/06

 Visiteurs de l'AIMM :
Rémi Cochelin, promo 06
Antoine Brossault, promo 06
Xavier Calvez, promo 06
Arnaud Lebocq, promo 06
Hervé Camiade, promo 06
Agnès Rémond, promo 2001
Laure Tribouilloy, promo 2004
Rodolphe BUISSE, promo 2004
 
Support après salon
:
 Merci à Sylvain et Christophe Martin pour les informations relayées sur les offres d'opportunités chez Sagem et Richemond.

 Il a été signalé une importante participation d'ingénieurs de la promo 06, mais qui ne sont pas forcément passés nous voir (axe à améliorer pour les prochaines participations)
 
Cordialement.

 Claude Receveur µ82



   Réunion "libre-service" du 5 décembre 2006

Compte-rendu de la réunion du 5 décembre 2006

Vous les connaissez, ils y étaient !
Mme Eveline Hervé µ80, JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82,  JY Le Chartier µ67,  Fabien Arnould µ96, Philippe Douge µ63,  Adien Lebrun µ04, Lotfi Housni µ96 (présent en pensée).

Eveline Hervé a présenté ses travaux de recherche sur les matériaux composites à renforts (présentant des inclusions de type "granulat" ou "fibre".) Le résultat de ses travaux permet de prédire le comportement des matériaux avant leur fabrication et leur utilisation. Il permet également d'orienter les axes de développement de nouveaux composites, en révélant les paramètres physiques influant sur le comportement du matériau hétérogène (concentration et comportement mécanique de chacune des phases). Les comportement abordés relèvent des domaines thermiques, thermoélastiques, viscoélastiques, élastoplastiques.
A titre d'exemple, les applications sont aussi variées que réelles telles : le ciment, le polyester type inclusion matrice, le chocolat à la noisette, le cake au raisin, le gras de porc, époxy avec billes de verre !

Dîner  dans la bonne humeur au restaurant  "Chateaubriand".

Bonnes fêtes à tous.

Claude Receveur µ82



   Réunion "libre-service" du 3 octobre 2006

Compte-rendu de la réunion du 3 octobre 2006

Vous les connaissez, ils y étaient !
JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82,  JY Le Chartier µ67,  Nicolas Boulle µ04.

Sujets abordés : salon des ingénieurs de décembre 2006, situation de l'emploi, le CNISF, préparation de l'AG de décembre à Lyon, vie de l'association, Micronora, Témis, News 29, les cotisations, journée Ledoux le 17/10/06 à la BNF, résultats spécifiques à l'ENSMM de l'enquête socio-économique du CNISF.
Dîner au restaurant  "Le liteau".



   Réunion "libre-service" du 6 juin 2006

Compte-rendu de la réunion du 6 juin 2006

 Participants :  Oswald Declomesnil 98, Corentin Daniel 99, Jean-Yves Le Chartier,  Lotfi Housni 96, Pierre Parreaux 72, Jean-Noël Juteau
Excusé:   Claude Receveur

 Salon  des ingénieurs 
 Comme l'an dernier cette journée de recrutement organisée par le CNISF avec l'aide de l'APEC aura lieu à la Défense de 9 h à 19 h. Cette fois 102 entreprises seront présentes (50 en juin 2005, 70 pour les deux journées de décembre 2005).
 Notre association sera représentée dans le stand CNISF   ( JN Juteau dès le matin, JY Le Chartier et L Housni en cours de journée).Vie de l'association
- Le prochain bulletin "News" n° 29 est en gestation. L'appel aux rédacteurs potentiels est permanent.
- Nous avons évoqué le mode de fonctionnement de l'association, ses réussites, ses difficultés et les interrogations des membres du bureau.CNISF
- Les résultats de l'enquête seront publiés dans le courant du mois de juin.
- L'assemblée annuelle s'est tenue le 13 mai dernier; Claude Receveur a participé.Nous avons présenté un résumé du bilan des  activités de 2005 et commenté les principaux sujets.

JNJ  21-6-2006



   Réunion "libre-service" du 4 avril 2006

Compte-rendu de la réunion du 4 avril 2006

Vous les connaissez, ils y étaient !
JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82, JY Le Chartier µ67, L. Housni µ96.
 Sujets abordés :  mise en place de la base de connaissance,  section Suisse, Standardisation des documents et procédures de l'association, journées des recruteurs, absence des anciens au TIE, reprise d'entreprises et support des membres de l'association.

Et... Dîner au restaurant  " Le Chateaubriand" avec son mémorable Américano  "maison".



   Réunion "libre-service" du 7 février 2006

Compte-rendu de la réunion du 7 février 2006

Participants : JN Juteau µ71, A. Lebrun µ04, C. Receveur µ82

* A. Lebrun confirme son souhait de continuer à développer les relations avec les élèves, suite à sa première expérience lors du WEI. Il confirme que l'on (AIMM) a une remise de 5% chez Barthod, rue Bersot, qui l'avait accueilli lors du WEI. Voir également ses articles dans l'ENSMM'actu sur le site du BDE.

* La section parisienne envoit 4 de ses représentant pour l'intervention auprès des élèves le 10/2/2006. Les sujets traités seront :
- "L’environnement pétrolier et parapétrolier" par Olivier Mustière µ93,
- "Le métier d' Ingenieur support technique / ITC dans le cadre d'une entreprise internationale" sur un segment de marché très concurentiel. Mettre en valeur le rôle de l'Ingenieur et sa contribution a la valeur ajoutee apportee par le Service Client en appui au Reseau Commercial par Joseph Ghafari µ82 - Directeur Technique Brother France µ82.
- "Introduction aux fondamentaux du Management de Projet" par Aziz Moujib µ96.
- "L'AIMM et les salaires des ingénieurs" par Claude Receveur µ82.
Suite à proposition de JN Juteau, il sera demandé aux élèves, ce qu'ils souhaitent avoir comme présentation par des ingénieurs.

* Introduction d'un module de recherche d'un premier emploi à proposer dans la scolarité par l'AIMM au CA de l'école (ou à l'instance qui fait les programmes).

* Dîner au restaurant persan "Jet Set"...

 



   Réunion "libre-service" du 6 décembre 2005

  Compte-rendu de la réunion du 6 décembre 2005
Participants :  Jean-Yves Le Chartier, Jean-Rémy Chardonnet 2005,
Nicolas Boulle 2004, Miguel Rodrigues 2004, Jean-Noël Juteau.
Excusés :    Claude Receveur, Philippe Douge.

                                   ________________________

 Vie de l’association et de l'école  

Les manifestations, récentes ou à venir, dans lesquelles l'association et l'école sont parties prenantes, ont été évoquées:
-         réunion annuelle AIMM le 19 novembre à Paris,
-         forum entreprises-étudiants Polyméca le 29 novembre à Paris Charenton,
-         salon des grandes écoles du 9 au 11 décembre àParis Champerret, avec un stand Polyméca,
-         salon des ingénieurs CNISF les 13 et 14 décembre à Paris La Défense où nous serons présents pour accueillir tous les chronos visiteurs et partagerons un stand avec Supméca (CESTI) dans le "village des associations". CNISF 
 Rappel de la publication en octobre des résultats de l'enquête du CNISF et des différentes possibilités de consultation et leurs conditions  Résumé de la dernière réunion des représentants d'associations membres le 22 novembre:
-         rappel du prix Chéreau-Lavet décerné le 30 novembre au Sénat à deux lauréats (cf. cnisf.org).
-         rappel du prix de l'ingénieur de l'année et de ses sept catégories dont la remise aura lieu le 14 décembre.
-         le salon des ingénieurs les 13 et 14 décembre à Paris La Défense regroupera 74 entreprises proposant des offres d'emploi en nombre nettement plus important que l'année dernière, particulièrement en études.
Accès libre pour les visiteurs sans pré-inscription via l'APEC à partir de 15 h le second jour.
-    fiscalité      une récente directive des impôts stipule que les associations ne pourront plus émettre de reçus pour déduction fiscale des deux tiers de cotisation.  Un recours sur la forme, demandé par quelques écoles, doit être examiné par le conseil d'état.   Conséquences pratiques :
1. reçu et déduction possibles pour les sommes versées en 2005  (restent quelques jours);
2. plus de reçus à partir du 1ier janvier 2006 jusqu'à résultat du recours.

 Salaires 
L'APEC a publié le 6 octobre (Courrier Cadres n° 1599) les résultats d'un enquête sur la rémunération des cadres menée par Hewitt Associates auprès de 500 entreprises et basée sur 22000 bulletins de salaire dont 14000 pour la France.
Cette étude  fait apparaître des chiffres de salaire brut assez élevés (nettement plus élevés que la moyenne des chiffres proposés dans les annonces publiées par chaque semaine l'APEC, quand ils figurent dans les offres).
 Il sera intéressant de comparer pour des conditions équivalentes (entreprise, fonction, âge…) ces résultats concernant les "cadres" avec ceux de l'enquête "ingénieurs" du CNISF.

 JNJ  9-12-2005



   Réunion "libre-service" du 21 septembre 2005

Vous les connaissez, ils y étaient !
A. Lebrun µ04, JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82, Ph. Douge µ63, G. Genestier µ73
 Sujets abordés : salon des ingénieurs de décembre 2005, pb de l'emploi, le CNISF, fermeture de la maison de Franche-Comté, préparation de l'AG de novembre à Paris. 



   Réunion "libre-service" du 7 juin 2005

Vous les connaissez, ils y étaient !
A. Lebrun µ04, JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82, C. Cherreau µ00, JY. Le Chartier µ67, J. Kubryk µ00, C. Daniel µ99.

Sujets abordés : salon des ingénieurs de juin 2005, pb de l'emploi, le CNISF, BBQ du 9 juillet 05, fermeture de la maison de Franche-Comté, confirmation de l'AG de novembre à Paris. 



   Réunion libre-service du 5 avril 2005

Vous les connaissez, ils y étaient !
A.D Prieur µ67 (ancien président AIMM), A. Lebrun µ04, P. Douge µ63, G. Genestier µ73, JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82, O. Baume µ00, A. Rémond µ01, C. Philippe µ02, C. Cherreau µ00, JY. Le Chartier µ67

Les sujets abordés : l'association, ses buts, les actions vers les élèves, le réseau, l'entre-aide, l'AG 2005 (proposition au CA de l'AIMM de la faire à Paris), ... bonne humeur 



   Compte rendu de la réunion des délégués et secrétaires généraux d’associations membres du CNISF du 1/2/2005

Compte rendu de la réunion des délégués et secrétaires généraux d’associations membres du CNISF du 1/2/2005

Note de synthèse


Une réunion des délégués et secrétaires généraux d’associations membres du CNISF a eu lieu le mardi 1er février à l’hôtel des Arts et Métiers (Paris 16ème), de 18h à 20h. Comme à l’accoutumée, Daniel Ameline, secrétaire général du CNISF, animait la réunion. Parmi les 7 points à l’ordre du jour, cette note n’évoque que les trois premiers, qui ont mobilisé la majeure partie de la réunion :

1) Enquête socio-économique, lancement par le CNISF et actions des associations
2) Salon APEC/CNISF 2004 : résultats, avis des associations, projets pour le prochain salon
3) Prix des ingénieurs de l’année et prix Chéreau-Lavet : questions de communication au niveau des revues et des sites des associations membres
4) Plan d’actions 2005-2007 du CNISF
5) Compte rendu de la Conférence des Présidents du 8 décembre
6) Compte rendu du Conseil tenu le 8 décembre
7) Questions posées par les délégués


Daniel Ameline a cédé la parole à Monsieur Gérard Duwat, récemment promu responsable de l’enquête du CNISF. Jusqu’ici biennale, elle sera désormais annuelle, facturée au prix public de 15 euros. Monsieur Duwat a expliqué l’intérêt que présente cette enquête pour la communauté des scientifiques et ingénieurs de France. L’information de référence sur les conditions socio-économiques du travail des ingénieurs est aujourd’hui détenue par la presse. Or, la vision de notre métier véhiculée par l’APEC (Association pour l’Emploi des Cadres, régie par la loi du 1er juillet 1901, dirigée à parité par des membres du Medef et du collège syndical, elle favorise l’emploi de tous les bac+4, scientifiques, littéraires, commerciaux, etc.), par des médias tels que Courier Cadres, 01 Informatique, l’Express, le Nouvel Observateur, possède nécessairement ses propres partis pris. L’APEC achète d’ailleurs une enquête concurrente de celle du CNISF, à un cabinet spécialisé. Sans viser une remise en cause de l’impartialité de cette vision, la démarche du groupe chargé de l’enquête s’inscrit dans une logique différente, celle du CNISF, qui dessert en priorité les intérêts de la communauté scientifique francophone et qui assure la valorisation du métier d’ingénieur, ainsi que la diffusion d’une information concernant les découvertes scientifiques et techniques, entre autres leitmotivs. Monsieur Duwat a proposé de faire de cette enquête le nouvel élément de référence des conditions socio-économiques du travail des ingénieurs en France. Les principaux destinataires qu’elle cible restent les ingénieurs, qui pourront aussi être sensibilisés par l’intermédiaire des syndicats professionnels. A ce sujet, deux branches du Syntec (syndicat des métiers de l’informatique) se proposent de relayer l’enquête auprès de leurs homologues. Enfin, une version spécifique de l’enquête sera proposée aux entreprises.

Cette année, l’enquête s’articulera autour de trois thèmes principaux :
- la mobilité
- la satisfaction éprouvée dans l’exercice de métiers techniques,
- la valorisation de la formation aux métiers
Les thèmes de l’enquête restent à préciser au fil des réunions du CNISF, des associations, des échanges téléphoniques et télématiques entre la communauté scientifique et le CNISF : insertion des ingénieurs dans le marché de l’emploi, etc.

Monsieur Duwat a ensuite expliqué la principale nouveauté de ce questionnaire : il sera désormais possible d’y répondre en ligne. « Nous avons décidé de privilégier le questionnaire électronique, sauf pour les associations qui veulent rester au papier. Il s’adressera à toutes les classes d’âge, même si nous savons que les anciens sont moins à l’aise avec l’outil informatique. 15 minutes seront nécessaires pour remplir le formulaire en ligne, nous espérons toucher cette année 100.000 ingénieurs. Vers le 7 février, un courrier contenant un formulaire-type et un argumentaire (dans le but, notamment, d’inciter les adhérents à tenir une adresse e-mail à jour, fonctionnelle) sera envoyé par le CNISF aux présidents d’associations pour qu’ils les transmettent à leurs adhérents. Ceux-ci devront renvoyer le formulaire rempli dans un délai maximal de deux mois, ce qui nous mène à fin avril. Ainsi, des éléments d’information pourront être divulgués à la presse avant les grandes vacances, afin qu’elle les intègre en toute quiétude à ses dossiers de la rentrée. Les ingénieurs qui auront répondu en ligne au formulaire se verront attribuer des ristournes sur les prestations intellectuelles fournies par le CNISF : consultation totale (11 euros au lieu de 15), accès aux statistiques partielles (7 euros au lieu de 10), calcul de salaire en ligne gratuit, etc. Une synthèse gratuite de cette enquête sera gratuitement mise à la disposition des associations pour diffusion auprès des adhérents. En plus de cette synthèse, des informations complémentaires facturées pourront être mises à la disposition des associations, qui pourront les mettre en forme, les interpréter à leur guise. Le niveau de réponses pertinent pour notre enquête se situe vers 400 réponses par établissement d’enseignement, d’après une estimation de l’INSEE ». Précisons que seuls 200 anciens élèves de l’ENSMM ont répondu au questionnaire cette année… Courage, 15 petites minutes, chronos en mains ! « En juin 2004, un sondage a révélé que l’enquête du CNISF intéressait 70 % des ingénieurs interrogés. Ce résultat encourageant a relancé notre démarche, alors que nous nous interrogions sérieusement sur l’utilité de l’enquête. Son prix est passé de 25 à 15 euros ? »

2) Salon des ingénieurs APEC-CNISF : une coordination qui laissait à désirer
Le dernier salon des ingénieurs qui a eu lieu les 13-14 décembre au CNIT de la Défense, n’a pas permis d’optimiser les rencontres entre recruteurs et visiteurs. Dans le but de pourvoir un total de 2350 postes, les entreprises présentes au salon n’ont fixé que 1665 rendez-vous d’embauche. A comparer aux 7000 visiteurs (sur 10.000 inscrits) qui ont afflué à cette manifestation, un tel chiffre est insatisfaisant. Quand on sait que les visiteurs ne demandaient qu’à décrocher l’un de ces précieux rendez-vous, ou à éviter des files d’attente d’une demi-heure devant certains stands. Les candidats aux postes proposés ne manquaient pas, mais ils n’ont pas toujours pu s’adresser aux recruteurs susceptibles de les remarquer. D’autre part, les 70 entreprises présentes au salon se sont déclarées satisfaites par la qualité des candidats reçus en entretien individualisé. Elles auraient aimé en recevoir davantage, selon les échos recueillis par le CNISF. D’autant plus que le CNISF a estimé leur capacité de rencontre cumulée à environ 4000 candidats pour les deux journées. Il semble que la mise en relation des candidats avec les profils chassés, réalisée par l’intermédiaire du Site Internet de l’APEC, n’a pas optimisé les performances (qu’on pourra évaluer rétrospectivement grâce au rapport nombre de visiteurs embauchés / nombre de postes à pourvoir, par exemple) du salon. Notons que 2000 visiteurs sont venus au salon sans inscription préalable, après 16h30. Certaines entreprises ont contesté cette pratique. Faut-il la réitérer au prochain salon, ou ne doit-on laisser entrer que les heureux bénéficiaires d’un rendez-vous ? Le débat restait ouvert, au sein des personnes présentes à la réunion. Notons aussi la présence de 50 % d’universitaires, décrétés cadres avec les critères de l’APEC. D’autre part, la moitié des 7000 visiteurs du salon étaient fraîchement diplômés de la promotion 2004, ce qui accrédite l’idée d’un salon dédié aux jeunes. Peu surprenant, si l’on rappelle que la politique de l’APEC vise à favoriser l’emploi de jeunes cadres. Sur ce point, une divergence existe entre l’APEC et le CNISF, qui nécessite de trouver un meilleur compromis à l’avenir. Monsieur Ameline n’a pas contesté la nécessité d’une collaboration du CNISF avec l’APEC. Les deux partenaires ont signé un contrat de trois ans, dans le cadre de l’organisation du salon. Il s’agit simplement de corriger, lors de ses deux prochaines éditions, les erreurs qui ont été commises lors du salon de décembre. Rappelons la capacité complémentaire de l’APEC à mobiliser, à informer les entreprises, à les aider à tenir leurs stands, à leur demander les fonds nécessaires à cette organisation. Autre point positif du salon : la satisfaction relative (deux personnes interrogées sur trois) des anciens élèves qui retrouvaient avec plaisir les stands de leurs écoles.

Parmi les évolutions proposées pour les prochains salons, notons :
- pour le salon de printemps (21 juin), pas de stands spécifiques aux associations mais un seul stand qui les réunira.
- Salon des 13-14 décembre : 3 ou 4 villages thématiques regrouperaient les associations par thèmes (génie civil, chimie, télécoms, mécanique, etc.)

Salons concurrents :
L’Usine Nouvelle - GISI (en difficultés financières)
Top Ingénieurs : on ne sait pas où ils en sont
Le Monde : 20 ou 30 entreprises l’an dernier (faible)

3) Le prix Chéreau-Lavet et le prix de l’ingénieur de l’année ne sont pas suffisamment relayés par les associations auprès de la population des ingénieurs ! Or, de nombreuses candidatures ont été parrainées par 7 mécènes, par entreprises qui cherchent à innover et à recruter. En 2004, 250 candidatures à ces prix étaient parrainées par des entreprises du CAC 40. Le CNISF n’a pas pu récupérer tous les noms de ces candidats, dont la reconnaissance apporte pourtant des retombées publicitaires bénéfiques aux établissements dont ils sont issus. Une information plus complète et systématique des élèves ingénieurs sur l’intérêt de ces prix augmenterait sans doute le nombre des candidats, estimé insuffisant par le CNISF.

Les prochaines réunions du CNISF devraient avoir lieu à l’école des Ponts et Chaussées vers le 11 mai, ainsi qu’à l’Ecole Centrale, aux alentours du 14 septembre.


Stephane Perissutti
 



   Promotion de l'ingénieur ENSMM à la Maison de Franche-Comté le 8/1/2005

A l'initiative de la section IDF et de l'association Paris-Franche-Comté, le 8 janvier 2005 s'est tenue la première journée de promotion de l'ingénieur ENSMM à la Maison de Franche-Comté à Paris.
Si la participation des visiteurs n'a pas atteint celle attendue, les participants ont su donner une bonne ambiance à cette journée. Expérience à analyser et reconduire dans le futur.
Merci à tous ainsi qu'à Jean-Noël Juteau, Julien Kubryk et Pierre Parreaux pour leur soutien à l'organisation de la journée.
Les participants : Guillaume Turban , Jean-Yves Le Chartier, Adrien Lebrun, Mathieu Poulizac, Stéphanie Livet, Christophe Cherreau, Claude Receveur, Mr. Jeanbourquin (Témis), Agnès Rémond, Jean-Claude Augé et Bernard Carraud (Maison de Franche-Comté) - Photo à paraître dans le NEWS27. 



   La section régionale Ile de France

Chronottes, Chronos, Meuh-Meuh,

Cette section ne s'adresse pas uniquement aux ingénieurs résidant en région parisienne, mais aussi à tous ceux qui habitent en Picardie, Nord et Haute-Normandie.

Des réunions régulières relayant l'activité de l'association au niveau local se déroulent tous les premiers mardis des mois pairs (sauf août) au CNISF 7, rue Lamennais 75008 Paris à partir de 18h30 (prendre sous le porche à gauche, au 2ème étage).

D'autres activités seront bientôt proposées en fonction de l'initiative de chacun.

Les événements sont annoncés par e-mail ; la nouvelle gestion du site nécessite de passer par une inscription auprès de Claude Receveur (responsable de la section régionale) claude..

La volatilité des adresses e-mail et des BAL conduira à supprimer très rapidement les adresses à problème (changement, boîte pleine, ...). Par contre la mise à jour se fera par le même principe (cad via Claude Receveur).

Cette section régionale vous appartient ; c'est à vous de la faire vivre et de montrer le dynamisme qui nous unit à travers les promotions.

A bientôt.

Claude Receveur.
 



   Et si on parlait d'entraide entre nous ?

Et si on parlait d'entraide entre nous ?


Nous avons dialogué avec de nombreux jeunes diplômés ENSMM lors du salon des ingénieurs organisé par le CNISF à La Défense en novembre, et recueilli plusieurs témoignages au cours de notre réunion de décembre de la section parisienne de l' AIMM : deux points importants :

• La situation de l'emploi est préoccupante, les diplômés ont de grandes difficultés à trouver un emploi et ceux qui n'ont aucune solution sont très nombreux.

• Le "Coup de main" d'un ancien de l'école est souvent la solution pour orienter un jeune diplômé vers un emploi.

Nous avons malheureusement appris que certains anciens n'avaient pas toujours répondu à l'appel des jeunes diplômés avec l'attitude de coopération que chacun attend ! Dans quelques cas, peu nombreux il est vrai, l'attitude est franchement incompréhensible, trop souvent hélas juste polie mais assez décevante.

La situation est dure pour beaucoup d'anciens ayant un emploi, et les soucis nombreux, mais je souhaite que nous adoptions une sorte de charte de l'entraide, et je vous propose les objectifs suivants :

• Un ancien élève qui occupe un emploi répond toujours à l'appel d'un chrono qui cherche du travail ; même si aucune aide ne peut être apportée, l'ancien est attentif et poli.

• Même si l'ancien élève travaille dans une entreprise ou un secteur d'activité qui n'offre pas d'emploi, l'ancien élève s'efforce d'orienter le chrono qui l'appelle, et lui fait partager sa connaissance des métiers, des entreprises, des pays qui peuvent offrir des emplois.

• Chaque ancien élève s'informe des possibilités d'emploi au sein de son entreprise, et communique rapidement les informations à l'association à l'attention de Christine Gronda : email : et sur la liste de diffusion

Les jours sont difficiles,… C'est bien le moment de s'entraider ! Merci d'avance !

Philippe Douge (µ63), au nom de l'équipe de la section parisienne.
 



   La réunion libre-service du 7 décembre 2004

La dernière réunion de 2004 a connu une faible affluence, malgré le vernissage, en parallèle, de l'exposition de peinture de Y. Hasselman.
Les participants : AD. Prieur, JY. Lechartier, A. Lebrun et C. Receveur.
Et une excellent soirée à la Grande Muraille de Chine, rue de Caumartin. 



   Vous les connaissez ....

Ils ont participé à la réunion libre-service du 5 octobre 2004 : Philippe DOUGE (µ63), Jean-Noël JUTEAU (µ71) ; Claude RECEVEUR (µ82) ; Jean-Yves Le CHARTIER (µ67) ; Pierre MESNAGE (µ68) ; Yvain LOISON (µ04) ; Julien KUBRYK (µ00) ; Gilles ROBIN (µ04) ; Olivier MUSTIERE (µ96) ; Solène ALLIO(µ02) ; Adrien LEBRUN (µ04); Emeric ZEN (µ04) ; Stéphane PERISSUTTI (µ97) ; Quentin SERVAN (µ04)
Tour de table de l'emploi, avec un aperçu de la situation de chacun éclairé d'avis et de conseil d'anciens...qui a laissé une meilleure impression de la situation que ce qui avait été connu les années précédentes. 



   Réunion libre-service du 2 juin 2004

Vous les connaissez, ils y étaient !
S. Dréan µ01, M. Poulizac µ01, Ph. Douge µ63,JN. Juteau µ71, P. Perez µ80, C. Receveur µ82 et l'aimable participation de Bernard Mesnage µ63. 



   Le monde automobile japonais

Préambule : lors de cette soirée le temps nous a manqué pour être plus cohérent et exhaustif … Aussi ce que vous retrouvez ci-après pourrait paraître, pour certains, fragmentaire et non exhaustif, voire quelques fois incohérent/hétérogène ... Attention à bien le replacer dans le contexte.

La section Ile de France se réunit à la Maison de Franche Comté chaque premier mardi des mois pairs ; l'objectif de ces réunions est d'offrir aux anciens élèves un point de rencontre et d'échange, une mise en commun des expériences, une recherche de solutions aux problèmes que les uns et les autres rencontrent dans leur vie professionnelle.

La réunion du 6 avril 2004 proposait de donner la parole à Gérard Genestier, promotion 73, et lui demander de faire partager son expérience et ses connaissances du monde de la production automobile japonaise.

Sachant l'intérêt de cette présentation, l'association a élargi l'invitation à des anciens d'autres écoles : l'ENSIAME (ex-ENSIMEV), SUPMECA (ex-CESTI) et ENSMA Poitiers.


Les participants ont été accueillis par M. Carraud, Directeur de la Maison de Franche-Comté, et par Claude Receveur, responsable de la Section Ile de France de l'association.

Gérard Genestier a très brièvement retracé sa carrière, partant de ce jour où en fin de première année à l'ENSMM, il a demandé à prendre une année sabbatique pour partir au Japon afin de se perfectionner dans la pratique du judo !!! une anecdote qui illustre un peu la personnalité de Gérard, et tout l'intérêt qu'il porte aux civilisations "lointaines". La passion pour le Japon n'a fait que croître : grâce à son dynamisme le voyage de fin d'études de sa promotion s'est fait au Japon …. Et après diverses expériences industrielles Gérard aujourd'hui est Directeur du Développement de CALSONIC KANSEI, fabricant d'équipements pour l'automobile, filiale de NISSAN.

Gérard a structuré son exposé en 4 étapes :

· La situation "avant Carlos GHOSN"
· Le "coup de tonnerre"
· Après Carlos GHOSN
· Observations sur l'avenir : vers un nouvel "homo japonicus" ??


La situation avant Carlos GOSHN.

L'organisation de l'économie japonaise se caractérise, entre autres facteurs, par l'existence de groupe organisés: les "KEIRETSU". Un keiretsu est une nébuleuse d’acteurs économiques tels que des constructeurs et des fournisseurs, des organismes bancaires, des sociétés de transport ,… etc travaillant en totale coopération, sans liens capitalistiques forts car ce serait contraire à la loi ; par contre les liaisons informelles sont très fortes, presque de nature tribales, … ainsi, dans ce contexte, est-il très difficile qu'une société appartenant à un Keiretsu entre en relations d'affaires avec une entreprise n'appartenant pas au même Keiretsu : ainsi est-il est pratiquement impensable que le fournisseur de transmission de Toyota fournisse aussi Honda ou Nissan.

Les points forts de l'industrie japonaise sont : un parfait contrôle du processus de fabrication, une prépondérance de la qualité dès les premiers stades de la vie d'un produit ; en revanche, les points faibles sont une faible créativité, pas ou peu de ruptures technologiques dans le design des produits, des relations supérieurs/employés figées, quasi militaires, à la limite de la féodalité.

Tant que l'économie mondiale était en forte croissance les constructeurs japonais ont bénéficié de leurs points forts ; les points faibles se sont révélés il y a 8 à 10 ans. Toyota a identifié les dangers des Keiretsu et des réseaux captifs de fournisseurs ; de tous les constructeurs japonais 3 seulement étaient encore indépendants en 1998 : Toyota, Honda et Nissan ; Nissan était en grandes difficultés financières, et pratiquement au bord du dépôt de bilan en début 1999. Nissan avait établi des contacts depuis plusieurs mois avec des constructeurs Européens et Américains, et c'est le 27 mars 1999 que fut conclu l'accord avec Renault. La nomination de Carlos Ghosn a suivi quelques semaines après.

Le "coup de tonnerre" Carlos Ghosn

Carlos Ghosn va rapidement apparaître comme le révélateur de la "société japonaise", et s'employer à "faire tomber les tabous" ; Carlos Ghosn s'entoure d'une équipe de "quadras" triés très soigneusement, et implante des structures de direction et de contrôle modernes, les dernières en date étant le contrôle de gestion et l’audit interne ; il apporte une attention toute particulière aux achats de produits et services qui représentent environ 75 % du coût d’un véhicule.

Carlos Ghosn travaille de très longues heures, et s'attache à dialoguer avec les niveaux d'exécution afin de susciter l'initiative, l'innovation ; les traditions de discipline militaire (après 4 siècles de dictature militaire du pays), si elles garantissaient une obéissance absolue des collaborateurs inhibaient totalement l'innovation et la créativité.

Carlos Ghosn communique à l'équipe une vision, précise les objectifs, introduit la rémunération au mérite (par opposition à l'ancienneté), identifie et promeut les collaborateurs à fort potentiel. En complément il s'avère indispensable de restructurer l'entreprise, de réduire fortement certains effectifs ; on peut dire que seul un étranger pouvait réduire des effectifs … depuis, d'autres firmes japonaises ont "emboîté le pas!" 

Le vigoureux plan d'action de Carlos Ghosn a fait que Nissan a renoué avec les bénéfices en 2001.

Après Carlos Ghosn ? 

L’alliance Renault-Nissan a introduit au Japon un nouveau style de relations entre constructeur et fournisseur, l’alliance Daimler-Chrysler-Mitsubishi lui emboîtant le pas ; au sein de l'alliance Renault Nissan les équipes de Recherche et Développement sont progressivement rationalisées afin d'éviter les duplications au niveau mondial; les achats sont dans une proportion croissante conduits au niveau mondial : une organisation a été créée : Renault-Nissan Purchasing Organisation. RNPO centralise les contrats d'achat de matériel, équipements, sous-ensembles, biens et services … et assure la transparence des procédures d'appels d'offres et d'attribution des marchés.

Les différences de culture demeurent, et d'après Carlos Ghosn, si "on ne peut pas combler le gap culturel, il faut s'attacher à le manager". Carlos Ghosn s'applique aussi à "rechercher les qualités de l'autre plutôt que de chercher ses défauts".

Les méthodes industrielles de Carlos Ghosn, ses observations sur la manière d'appréhender les différences de culture sont maintenant bien connues, ne serait-ce qu'au travers de ses livres.

Aspect sociétal : vers un nouvel "homo japonicus"

Il est incontestable que la crise économique traversée par le Japon, l'introduction de nouveaux rapports basés sur le mérite au sein des entreprises, les encouragements à l'innovation transforment la société japonaise ; l'influence grandissante des femmes est aussi un facteur déterminant dans l'évolution des mentalités.

En conclusion Gérard Genestier nous livre 2 observations :

Attention : gardons bien en tête que le gap culturel est important ; en négociation: il est indispensable (malgré le coût) de s’attacher les services d'un interprète dans vos contacts commerciaux … ce n'est pas une boutade de dire qu'on ne sait pas vraiment ce qu'un japonais signifie quand il dit "oui" … cela peut être "oui je vous ai entendu" … n'en concluez pas qu'il vous dit "oui je suis d'accord"

Attention : les japonais apprennent vite l'innovation, sans perdre leur formidable discipline de travail ! … et le Japon dispose d'une énorme réserve financière ! restons sur nos gardes !



   Participants à la réunion du 6/4/2004 - Le monde automobile japonais et Polyméca

REUNION AIMM – PARIS 6 Avril 2004-04-07 Présentation de Gérard Genestier (ENSMM 73)
 
Participants (par ordre d'inscription sur liste de présence)
 
 
JUTEAU Jean-Noël ENSMM 71
LE CHARTIER Jean-Yves ENSMM 67
DOUGE Philippe ENSMM 63
DOUGE Michel ENH 56
RECEVEUR Claude ENSMM 82
MARCHAL Christophe SUPMECA 91
MAKARAWIEZ Grégory ENSIAME 2003
POULIZAC Mathieu ENSMM 2001
DREAN Sébastien ENSMM 2001
TARIEL Yann CESTI 2003
DOYHARCABAL André CESTI 2000
HARROUET Frédéric ENSIMEV 99
GENESTIER Gérard ENSMM 73
REISSER Jean-Marie CESTI 66
GOURDON Stéphane CESTI 99
GOURMAUD Michel ENSMM 79
PESCHARD Eugène (NISSAN Europe S.A.V. – Pas d'indication d'école)
CHAPPOT Alain ENSMM 86
HARDY Olivier ENSMA 86
MOUTEL Sébastien ENSIMEV

 



   Les participants à la réunion du 3/4/2004 et les sujets abordés

JY. Le Chartier µ67, JN. Juteau µ71, C. Receveur µ82, M. Poulizac µ01, J. Kubrik µ00, X. Merleau µ01, G. Genestier µ73
- APEC et obsolescence des annonces du NEC,
- Annuaire 2004 et les 1 300 chronos "fantômes",
- ISR2004 : intervention de JC. Augé.

 



   Compte rendu de la réunion libre service du 2/12/03

Compte rendu de la réunion libre service du 2/12/03
(section régionale Ile de France)


Participants : Philippe DOUGE (µ63), Jean-Noël JUTEAU (µ71) ; Fabien CHARBONNIER (µ02) ; Bertrand LEBEL (µ02) ; André-Denis PRIEUR (µ67) ; Antonin HOËL (µ03) ; Shérif EL-DEEB (µ03) ; Claude RECEVEUR (µ82) ; Jean-Yves Le CHARTIER (µ67) ; Mathieu POULIZAC (µ01) ; Sébastien DREAN (µ01) ; Yves PETRONIN (µ76).

Cette réunion était orientée vers l’emploi de la promotion sortante, avec des recommandations émises en séance, en complément de ce qui avait été réalisé fin 2002.

En particulier, celles-ci ont mis en évidence :
- que les chronos, meuh-meuh en place fasse connaître les besoins de leur entreprise dès leur apparition, et avant leur parution sous forme d’annonce. Ceci permettra aux candidats d’émettre leur candidature en anticipation. Voir à ce sujet, l’excellent article/appel de Ph . DOUGE sur le site aimm.info/sr/idf.php qui paraîtra également dans le NEWS25 (sous presse).
- D’utiliser l’annuaire, (parution de l’annuaire 2004, vers le 15/12/2003 et diffusion à tous les adhérents de l’AIMM),
- De confirmer l’envoi du NEWS à tous les ingénieurs ENSMMB, afin de les sensibiliser sur le besoin,
- Compléter la liste de sélection des offres APEC (en cours au 21/12/2003),
- Présentation du métier d’ingénieur par des ingénieurs aux étudiants lors de leurs études, afin de montrer des exemples concrets de la diversité du métier.

Pour info, la réunion s’est terminée au restaurant « La Grande Muraille de Chine », rue de Caumartin à la grande joie de tous.


PS : Pensez à votre cotisation afin de soutenir l’action de l’AIMM, notamment vers l’emploi des jeunes ; c’est la saison. Merci à tous.


Bonnes fêtes et à 2004.

Claude Receveur (µ82)
Responsable de section IDF
 



   Réunions « libre-service » de la section Ile de France en 2003

Réunions « libre-service » de la section Ile de France

Vous les connaissez, ils ont participé:

Le 12 juin 2003
Douge Philippe µ63, Le Chartier Jean-Yves µ67, Juteau Jean-Noël µ71, Mustière Olivier µ96, Charbonnier Fabien µ01, Cherrean Christophe µ00, Dréan Sébastien µ01, Poulizac Mathieu µ01, Pérez Patrick µ80, Maire Sylvain µ01, Rémond Agnès µ01

Le 7 octobre 2003
Douge Philippe µ63, Serra Jean-François µ84, Le Chartier Jean-Yves µ67, Juteau Jean-Noël µ71, Mustière Olivier µ96, Kubryk Julien µ00, Receveur Claude µ82, Tirel Jean-Paul µ96.

Rejoignez-les à la prochaine le 2 décembre 2003 à la Maison de Franche-Comté à Paris à partir de 18h302, boulevard de la Madeleine Paris 9ème Métro Madeleine ou Opéra RER AUBER (ligne A) tel : 01 42 65 02 00

Lors de la réunion du 7 octobre, les sujets suivants ont été abordés :
- AG 2003 dans la région d’Arbois,
- Résultat de la 15ème enquête socio-économique du CNISF,
- Salon des ingénieurs des 20 et 21 novembre 2003 au CNIT, la participation de jeunes diplômés à la tenue du stand avec les « anciens » est recommandée (appel à candidature),
- Nomination du futur directeur de l’ENSMM,
- Réunion des Centraliens sur l’organisation des associations,
- Appel à article pour le NEWS25,
- Intégration de la promo 2003 dans la vie professionnelle. A propos de ce sujet, il a été décidé d’apporter un support pratique aux nouveaux diplômés par l’analyse de CV, lettres de motivation, ... Ce support peut désormais être immédiatement matérialisé par l’échange via e-mail et téléphone avec les participants à la réunion du 7 octobre 2003. Naturellement les autres personnes intéressées peuvent également rejoindre notre groupe. A cet effet, le forum « Jeunes diplômés » du site de l’AIMM est un excellent outil de partage d’idées, mais aussi de recherche et de proposition de contacts.

Par conséquent, nous rappelons à la promo 2003 de s’assurer de la mise à jour de ses coordonnées dans l’annuaire de l’AIMM et nous invitons ceux qui dépendent de la section parisienne à s’inscrire sur la liste de diffusion IDF via Claude Receveur.

Et bien sûr n’oublions pas les repas conviviaux qui suivent toutes ces réunions qui n’auraient pas leur grain de piment sans ceux-ci.